VIOLENCE CONJUGALES : TERRE D’OPALE HABITAT SE MOBILISE

VIOLENCE CONJUGALES : TERRE D’OPALE HABITAT SE MOBILISE

Les collaborateurs de TOH, en tant qu’acteurs de terrain, peuvent être témoins de situations de violences conjugales et familiales. Par ailleurs, les spécialistes ont établi une corrélation forte entre les violences conjugales dont les enfants peuvent être témoins et leur violence future en tant qu’adolescents, puis en tant qu’adultes. Fort de ce constat, T.O.H. a décidé de mettre en place des actions spécifiques sur les violences faites aux femmes et, en écho à la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

SENSIBILISATION DE NOS COLLABORATEURS

Cette action mise ainsi en place à T.O.H. émane de la volonté de notre Directeur général, M. Hans RYCKEBOER, de participer avec tous les autres partenaires (gouvernement, associations…) à une véritable lutte contre toute forme de violence, physique ou verbale.

Pour cela au sein de T.O.H. une sensibilisation est en cours, à travers une conférence de sensibilisation des personnels, mais malheureusement le confinement a stoppé cette démarche.

L’objectif comme le précise Hans RYCKEBOER est de permettre au personnel d’adopter des comportements appropriés et savoir vers qui orienter les personnes subissant des violences :

« Cette sensibilisation est aussi l’occasion de déconstruire les mécanismes de la violence conjugale, en explicitant le cadre légal et de présenter des outils opérationnels et les processus internes développés par TOH.

J’ai tenu également dans le cadre de la mobilisation de l’organisme contre les violences faites aux femmes, que l’affiche du dispositif d’écoute du “3919” (le numéro d’écoute national), soit apposée dans l’ensemble des halls.

Sensibiliser le plus grand nombre de professionnels est essentiel. Les bailleurs sociaux, à l’image de T.O.H., qui connaissent le quotidien des quartiers et de leurs habitants ne peuvent être que des maillons précieux de la lutte contre les violences ».

 RÉPONDRE À L’URGENCE

L’objectif est de conclure par la signature d’une convention intitulée “Un toit pour elle” en partenariat avec toutes les associations spécialisées dans l’accompagnement des femmes victimes de violences, comme le commente également le Directeur général de Terre d’Opale Habitat : « Cette convention aura pour but d’entériner la mise à disposition de logements pour les femmes victimes de violence. Elle aura pour but également la prise en compte des traumatismes subis.

Un soin spécifique doit en effet être apporté au choix de la localisation du logement, afin d’offrir aux bénéficiaires un environnement sécurisant. Les femmes relogées dans ce cadre bénéficieront du maillage partenarial territorial associatif et institutionnel dans le cadre d’un suivi individualisé. Aujourd’hui grâce à une ordonnance nous pouvons traiter tous les dossiers d’urgence permettant une attribution immédiate en régularisant ultérieurement en commission d’attribution ».

Sensibilisation et formation de ses équipes au repérage des situations critiques et à l’orientation des femmes, développement d’une offre de logements pérennes ou provisoires et de places d’hébergement d’urgence en lien avec les associations spécialisées, mise en place d’une politique d’attribution, accompagnement des femmes victimes tout au long de leur relogement… Terre d’Opale Habitat s’engage de manière volontaire contre toutes formes de violences.

NUMEROS UTILES :

  • Violences faites aux femmes (violences sexistes ou sexuelles): appelez le 3919
  • Violences conjugales: par sms au 114
  • Notre agence commerciale imm-HOP se tient également à la disposition des victimes au 03.21.46.04.80, en cas de nécessité d’un relogement d’urgence.