Numéro unique : 03 21 46 04 80

UN NOUVEAU VISAGE POUR LE NC1 CHAFFÉE

UN NOUVEAU VISAGE POUR LE NC1 CHAFFÉE

L’immeuble NC1, situé rue Roger CHAFFÉE, arbore un nouveau visage. Les ouvriers de la Régie de Quartier ont procédé à la remise en peinture du hall, de la cage d’escalier, et à la pose de nouveaux carrelages en façade : le résultat est à la hauteur des attentes, très attrayant !

La rénovation des halls, de la porte d’entrée et des carrelages en façade est achevée sur l’immeuble Chaffée

 

Dans la continuité des travaux d’aménagement paysager, le secteur Chaffée a de nouveau été en chantier avec la poursuite de la rénovation intérieure et extérieure du NC1 qui s’inscrit dans le cadre des grands dossiers validés dans le cadre de la Politique de la Ville. Piloté, à l’époque, par le service Gestion Urbaine de Proximité de Terre d’Opale Habitat, ces travaux apportent désormais un plus indéniable à l’environnement direct des locataires. Plusieurs équipes de la Régie de Quartier ont procédé au nettoyage, à la remise en état, à la repeinte du hall et de la cage d’escalier de l’immeuble.

 

Pose de nouveaux carrelages en façade

Un travail effectué avec professionnalisme par les techniciens de la Régie de Quartier

 

A l’extérieur, d’autres techniciens ont pris en charge la rénovation des soubassements. L’ancien habillage (dont de nombreux carreaux avaient été détériorés suite à des actes d’incivilité) a été totalement démonté, les murs grattés et les fissures bouchées avant que ne soit posé un nouveau revêtement en carrelage bi-couleur (noir et gris)

Un chantier qui a aussi favorisé l’insertion puisque 15 personnes, encadrées par 2 techniciens, ont été recrutées pour la partie « espaces verts », et 12 autres, encadrées par un chef d’équipe, pour la seconde partie liée à la façade.

Notons qu’un travail de médiation et d’accompagnement des résidents a également été confié à la Régie de Quartier. L’objectif était d’impliquer les habitants dans la tenue des installations, notamment le jardin potager.

De leur côté, certains locataires ont été acteurs de cette action en effectuant une « veille technique » visant à repérer les éventuels dysfonctionnements afin que des plans d’actions, destinés à les résorber, soient mis en place dans les meilleurs délais.