TERRE D’OPALE HABITAT AGIT POUR UNE RÉDUCTION DE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

TERRE D’OPALE HABITAT AGIT POUR UNE RÉDUCTION DE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

Depuis de nombreuses années, Terre d’Opale Habitat veille à réduire son impact environnemental. A travers ses opérations de construction ou de réhabilitation, il se consacre à  la mise en œuvre de procédés innovants permettant une meilleure gestion technique du bâtiment. La rénovation du groupe MOLLIEN en est une illustration concrète.

Limiter les consommations d’énergie par une meilleure gestion du chauffage, de l’eau chaude, de l’éclairage, de la climatisation… Mobiliser les occupants pour atteindre des objectifs ambitieux… Assurer une gestion efficace par la mise en place d’outils de suivi des consommations… Autant d’opérations, d’objectifs qui guident aujourd’hui nombre de réalisations, réhabilitations du secteur HLM.

Le chantier MOLLIEN, entre autres, illustre parfaitement la volonté qui anime Terre d’Opale Habitat d’être l’un des artisans de ce changement de comportement pour le bien de notre environnement proche, et de la planète !

Et si l’« enveloppe » extérieure apparaît comme la plus visible lors d’une réhabilitation, il ne faut pas pour autant oublier les divers aménagements qui sont réalisés dans les logements et certaines opérations spécifiques qui leur sont dédiées.

De multiples actions menées

Plusieurs actions ont ainsi été menées sur le patrimoine de Terre d’Opale Habitat comme celles visant à limiter les consommations d’énergie avec, par exemple, les remplacements de chaudières individuelles vétustes par des chaudières à condensation, la réfection des hublots des halls d’entrées de certaines résidences par des hublots leds, ou la mise en œuvre de nouveaux systèmes d’interphones permettant de visualiser les consommations énergétiques du logement.

Dans la continuité de ces actions, il est en outre programmé, pour 2019-2020, le remplacement de plus de 1000 chaudières vétustes par des chaudières à condensation dernière génération qui permettront aux locataires de faire baisser leur consommation énergétique.

Depuis quelques années, plus de 70 halls d’entrées immeubles ont été rénovés. Le remplacement des blocs luminaires des parties communes par des hublots leds a permis d’augmenter la durée de vie des luminaires (les ampoules leds ont une durée de vie 5 fois supérieure) mais également de faire baisser les dépenses liées à l’éclairage des parties communes grâce à la pose de détecteur de luminosité et de présence.

Mollien en première ligne

La résidence MOLLIEN a fait l’objet d’une réhabilitation énergétique

Pour le chantier MOLLIEN, Terre d’Opale Habitat s’est engagé dans un ambitieux programme de travaux. Celui-ci a été axé sur la qualité des composants techniques et leur qualité environnementale permettant d’atteindre le niveau de certification souhaité (BBC rénovation). Notons encore sur MOLLIEN que la performance énergétique qui était environ de 240 KWh/m2/an (catégorie E) est passée à 60/70 KWh/m2/an (catégorie B) !

Chaque logement de la résidence MOLLIEN a été équipé d’un portier vidéo connecté permettant aux locataires de suivre leurs consommations énergétiques

Chaque logement a été aussi équipé d’un portier vidéo communicant (Home Book System de Urmet). Celui-ci permet au locataire de visualiser de manière simple et cohérente ses consommations d’énergie (électricité, eau, gaz) à l’écran, à la fois en kWh et en Euros, puis d’éventuellement les corriger en adaptant mieux celles-ci selon les besoins réels.

Si MOLLIEN, dont le coût global du projet a dépassé les 14 millions d’euros (11 millions pour le bâti et 3 millions pour les extérieurs), peut constituer une opération « test », il convient de mettre en exergue que la réhabilitation prochaine du groupe BARA, dans le quartier des CAILLOUX, sera synonyme d’actions fortes également avec la pose de chaudières connectées pour permettre une meilleure gestion et des économies d’énergie importantes.

Une véritable démarche de développement durable

Aujourd’hui, la réglementation environnementale est de plus en plus stricte et les sanctions pour les « pollueurs » de plus en plus lourdes… C’est pourquoi les entreprises doivent s’aligner sur les exigences de la réglementation tout en cherchant également à l’anticiper. La responsabilité environnementale des entreprises s’étend bien au-delà de leur propre survie : elle conditionne la possibilité des générations futures de bénéficier des ressources qu’elles utilisent, et d’un environnement préservé.

Les solutions qui s’offrent aujourd’hui aux bailleurs sociaux sont nombreuses. La tendance actuelle de construire des résidences à dimension humaine, respectant les normes environnementales donne la parfaite image de leur engagement dans une démarche de développement durable et Terre d’Opale Habitat n’est pas peu fier d’être à l’avant-garde de ce challenge.