Restitution de l’enquête locataires avant la rénovation du groupe IRIS

Restitution de l’enquête locataires avant la rénovation du groupe IRIS

Le groupe IRIS va prochainement faire l’objet d’une rénovation

A l’occasion d’un petit déjeuner qui a rassemblé de nombreux résidents du groupe IRIS, la Direction Patrimoine de Terre d’Opale Habitat a présenté la restitution de l’enquête locataires et l’esquisse du projet de réhabilitation des différents immeubles de cette résidence.

Jean-François HALLARD, Directeur Patrimoine de Terre d’Opale Habitat, a rappelé que 294 enquêtes avaient été distribuées et que 55 retours avaient été enregistrés, soit 18,7 % de réponses, et 1/5 des habitants de la résidence en termes de représentation. Pour rappel, cette enquête portait sur trois thèmes : la vie dans le quartier, dans le bâtiment et celle dans le logement.

Concrètement, plus de 35% des personnes interrogées déclarent vivre au Beau-Marais pour des raisons familiales, 20% des locataires trouvent le quartier agréable, et plus de la moitié y sont présents depuis plus de 20 ans ! Parmi les points forts, on note les commerces, les transports en commun, les écoles et crèches. Toutefois, un locataire sur deux reconnaît que la tranquillité reste un point à améliorer.

Au niveau relationnel, on relève 90% d’échos positifs pour les contacts avec le personnel de terrain, gardiens ou agents de proximité, et 70% de satisfaction quant aux échanges avec l’agence ou le siège de social de Terre d’Opale Habitat. 78% des résidents affirment, en outre, être contents du prestataire de chauffage.

En ce qui concerne les travaux à venir, les locataires désirent, en priorité, que la propreté des lieux soit préservée, et obtenir davantage d’informations sur la durée et le déroulement du chantier. Enfin, une rapidité d’intervention dans les logements et une réduction du bruit tout au long de la période des travaux, sont sollicitées.

Une réunion publique à venir

Les résidents d’IRIS espèrent qu’au terme de la réhabilitation, le quartier présentera une nouvelle image (92%), et attendent une meilleure sécurisation voire un embellissement des abords (85%). Heureuses d’habiter le groupe IRIS, 85% des personnes sondées n’envisagent nullement de déménager à court ou moyen terme.

Fort de cette analyse, Jean-François HALLARD, après avoir préalablement souligné que de nombreux résidents déploraient la présence de déjections canines, a ensuite précisé que la réfection des façades était envisagée, avec une résidentialisation, des espaces privatifs plus importants afin d’offrir un nouveau visage à l’ensemble du secteur.

A cet effet, une réunion publique, au cours de laquelle seront exposés de façon détaillée les travaux, le planning, des visuels qui reflèteront la résidence IRIS de demain, devrait se tenir prochainement.

Jean-François HALLARD et François BECUWE ont animé cette réunion avec les locataires d’IRIS

Un petit déjeuner constructif

En marge de cette restitution d’enquête et de la première présentation de la rénovation du groupe IRIS, un petit déjeuner locataire était organisé par le Service de la Gestion Urbaine de Proximité (GUP).

Une vingtaine de locataires avaient tenu à répondre favorablement à l’invitation afin d’échanger sur la vie dans le logement et le quartier conjointement avec les représentants et techniciens de Terre d’Opale Habitat.

Des locataires concernés et attentifs aux explications apportées lors de ce petit déjeuner

Les sujets abordés

Lors de ce petit déjeuner, la propreté des parties communes (pas toujours respectée par certains adultes et enfants), la désinsectisation dans certains bâtiments, les problèmes d’infiltration, la volonté de bénéficier d’une réunion mensuelle dans chaque entrée, furent les principaux sujets évoqués par les habitants d’IRIS présents.

Le Président CLAIS et François BECUWE, Attaché de Direction Gestion Urbaine de Proximité (GUP), ont apporté commentaires et réponses tout en insistant également sur le fait que l’hygiène, la propreté et la sécurité étaient l’affaire de tous. Il fut, de plus, précisé que le redéploiement des services avait permis une présence plus importante des agents sur le terrain et que, par conséquent, les problèmes techniques seraient rapidement traités ou repris dans le cadre de la réhabilitation.

Enfin, il fut assuré que, sur d’autres points plus personnels abordés par quelques locataires, des réponses seraient fournies et des suivis effectués dans les meilleurs délais par Terre d’Opale Habitat, ce dans l’objectif de toujours apporter une solution aux problèmes avérés pouvant altérer le bien-être de ses locataires.