RÉSIDENCE « LE PETIT PRINCE » : BRUNO ET FABIENNE, DEUX LOCATAIRES À LA MAIN VERTE…

RÉSIDENCE « LE PETIT PRINCE » : BRUNO ET FABIENNE, DEUX LOCATAIRES À LA MAIN VERTE…

Bruno et Fabienne ont été primés lors du dernier concours des logements fleuris

Passionnés de jardinage, M. et Mme PORQUET ont décidé, avec l’accord de Terre d’Opale Habitat, d’aménager un espace vert à l’intérieur de la cour de leur résidence. Rencontre avec nos deux locataires à la « main verte » :

Fabienne et Bruno PORQUET sont des fidèles de Terre d’Opale Habitat. L’aventure du logement social a débuté pour eux voilà déjà de nombreuses années. Locataires aujourd’hui d’un coquet appartement de la résidence du « Petit Prince », ils avaient auparavant connu le secteur Volkov et Gagarine avant de poser leurs valises, il y a cinq ans, dans leur nouvel habitat bordant l’avenue Saint Exupéry.

Parents de trois filles dont l’une habite toujours avec eux, deux fois grands-parents, Fabienne et Bruno ne cachent pas leur satisfaction d’habiter dans une résidence relativement récente : « Oui, nous avons eu quelques petits soucis au départ mais nous avons toujours rencontré une oreille attentive de la part de Terre d’Opale Habitat. De plus, nous avons la chance d’avoir un très bon gardien avec Luc, serviable, et dont le travail est irréprochable au niveau entretien… »

Le quartier a évolué

Un couple qui reconnaît que le quartier a beaucoup évolué depuis quelques années : « Des commerces et services de proximité se sont implantés dans le secteur. Dans quelques mois, de nouvelles cellules commerciales devraient aussi voir le jour à l’emplacement de l’ancien Foirefouille. Dans l’ensemble, on se sent bien ici, même si quelques locataires restent « particuliers » ! »

Tous deux ont une passion commune, à savoir le jardinage ce qui se comprend aisément puisque Bruno est jardinier de profession à la Ville de Calais. Chaque année, ils participent au concours des logements fleuris et lors de la dernière édition, ils ont remporté le prix de l’Excellence. Difficile cependant de se rendre compte du magnifique décor floral réalisé car leur jardin se trouve à l’intérieur de la résidence, côté parking. Toutefois, c’est à l’unanimité des voix du jury que Bruno et Fabienne ont été primés cette année.

Une addiction !

Le terrain situé à l’arrière de la résidence avant les premiers travaux
Un débroussaillage, trente vivaces, un pommier et un cerisier plus tard !

« Pour nous, le jardinage c’est plus qu’une passion, plus qu’une évasion, c’est un peu devenu une addiction ! Dès qu’il y a un rayon de soleil, nous sommes dans le jardin, occupés à « soigner » nos fleurs et arbustes. Nous souhaitons pouvoir agrandir notre jardin et avons demandé à Terre d’Opale Habitat de pouvoir nous occuper d’une partie de l’espace engazonné situé en bordure du parking. M. le Directeur Général, Hans RYCKEBOER, nous a répondu favorablement. Nous sommes vraiment très heureux et l’en remercions. »

Fabienne et Bruno ont déjà déblayé le terrain, planté une trentaine de plantes vivaces, un pommier, un cerisier, et réfléchissent à la délimitation de leur nouveau jardin : « Nous ne voulons pas un espace trop fermé ce qui nous priverait légèrement du soleil. Nous voulons aussi que les autres locataires puissent admirer le jardin en se promenant dans la cour intérieure. Depuis que nous avons commencé les travaux, les enfants viennent nous voir pour nous apporter des semences et nous demander si, cet été, ils pourront avoir des cerises ! C’est incroyable ce qu’un espace vert peut avoir comme impact sur une certaine joie de vivre en communauté ! »

Un couple que nous ne pouvons que féliciter et encourager pour leur investissement mais qui aimerait encore que des petits aménagements puissent aussi être réalisés au sein de l’espace fermé de la résidence : « Pourquoi ne pas installer quelques petits jeux pour les enfants, deux ou trois tables pique-nique ? Nous sommes en sécurité à l’intérieur et cela permettrait également de resserrer des liens entres locataires. »

Une idée que notre Direction Patrimoine a promis d’étudier.