« REPAIR CAFÉ » : ILS REDONNENT VIE AUX OBJETS !

« REPAIR CAFÉ » : ILS REDONNENT VIE AUX OBJETS !

Ils offrent leur temps, sont « bénévoles experts » en électronique, en mécanique ou en informatique. Eux, ce sont les animateurs du « Repair Café »  situé dans les locaux de la Régie de Quartiers au Fort Nieulay. Depuis sa mise en place, ce concept rencontre un véritable succès.

Une étude approfondie et technique de ce four et au bout du suspens… une remise en état de fonctionnement !

Tout doucement, le tiroir du lecteur CD s’ouvre. Le visage de Chantal s’illumine et un mot lui monte de suite aux lèvres : « Bravo ! ». La chaîne hi-fi est réparée ! Un peu plus loin, c’est Georges qui est arrivé avec son ordinateur sous le bras. Après une petite attente, il expose enfin son problème à l’un des « experts » qui diagnostique rapidement un virus. « J’ai pensé consulter un réparateur professionnel mais ils font le strict minimum. Ici, les réparateurs regardent tout et révisent tout. C’est complet et puis je peux regarder, discuter avec eux : c’est vraiment positif… »

Des animateurs bénévoles experts qui vous attendent dans les locaux de la Régie de quartiers au Fort Nieulay

C’est à l’initiative de la Régie de Quartiers que se tient depuis  le 12 septembre 2018 au 75 de la rue de Constantine (local propriété de Terre d’Opale Habitat)  l’opération « Repair Café ». Chacun peut y essayer de redonner vie à toutes sortes d’objets, meubles, appareils électriques, bicyclettes, objets utiles, jouets, et autres, grâce au concours de « spécialistes » de la réparation, des bénévoles ayant une connaissance et une compétence dans divers domaines.

Le « Repair Café » calaisien, qui est placé sous la responsabilité de Mme Patricia GAREAU, se déroule chaque deuxième et quatrième mercredis du mois, de 15h à 19h (soit donc pour les prochaines réunions les  27 mars et 10 avril).

Alors, n’hésitez plus à prendre sous le bras votre ancien appareil  peut-être déjà relégué au fond de la cave ou au grenier pour vous rendre à l’une des réunions de l’association. Des « experts » parviendront certainement à lui rendre une seconde vie !