RÉNOVATION DU GROUPE IRIS : POSE DE NOUVELLES FAÏENCES SUR LES ENTRÉES

RÉNOVATION DU GROUPE IRIS : POSE DE NOUVELLES FAÏENCES SUR LES ENTRÉES

D’importants travaux de rénovation sont entamés sur le quartier du Beau-Marais. Après la remise en peinture du groupe Manet, un autre chantier d’envergure a récemment débuté avec la réfection des façades du groupe IRIS, tout comme une résidentialisation partielle.

La dépose des carrelages, première phase de ce chantier

Depuis peu, trois bâtiments, le « E » (1 rue Vladimir Komarov), le « F » (1196 avenue Toumaniantz) et le « NF » (9 rue Youri Gagarine), composés de 294 logements collectifs, font l’objet d’une rénovation par diverses entreprises :

  • Au niveau encadrement, le Groupement CREIF / INK ARCHITECTES ET SCENOGRAPHES (ST Pol/Mer) comme Maître d’œuvre, BTP CONSULTANT (Marcq en Baroeul) comme Contrôleur Technique, et le Bureau VERITAS (Villeneuve d’Ascq) en qualité de coordonnateur SPS.
  • Pour les travaux : ETANDEX (Fretin) pour l’isolation, CABRE (Courrières) pour les peintures et le traitement des façades, ATENA (Téteghem) pour la serrurerie, et CRC (Calais) pour la pose du carrelage.

A travers ce chantier, l’ambition, pour Terre d’Opale Habitat, est de parvenir à stopper les infiltrations existantes, d’obtenir une meilleure isolation, mais, surtout, d’offrir une nouvelle image du groupe et du quartier et de permettre de mieux identifier les bâtiments par la pose d’une signalétique avec la dénomination de la résidence.

Des nouvelles faïences plus grandes et d’un coloris gris mat

Si les peintres s’activent à redonner de belles et nouvelles couleurs aux immeubles concernés, il convient aussi de mettre en exergue la pose de faïences sur toutes les entrées. Dans un premier temps, le carrelage est déposé, puis les ouvriers rattrapent le niveau pour obtenir un support optimal avant qu’une couche primaire « d’accrochage »  ne soit passée au rouleau, pour permettre une pose parfaite du nouveau revêtement avec des carreaux de coloris gris mat et aux dimensions plus importantes que le précédent carrelage. Précisons que ce modèle a été retenu car il est moins salissant et plus résistant aux intempéries comme à d’éventuelles dégradations.

Rappelons que l’ensemble du chantier IRIS, dont le délai d’exécution d’ensemble est d’un mois environ, s’élève à un prix de revient pour Terre d’Opale Habitat de 1. 500. 000 €.