REHABILITATION DE LA VOIRIE DE LA RESIDENCE CURIE ET AMENAGEMENTS DIVERS

REHABILITATION DE LA VOIRIE DE LA RESIDENCE CURIE ET AMENAGEMENTS DIVERS

Terre d’Opale Habitat s’est engagé depuis plusieurs années dans une importante phase de réhabilitation de son parc avec une attention très forte à la question des économies d’énergie et de la maîtrise des charges. Si dans certains quartiers de la ville ces travaux concernent directement la vie des locataires de par des aménagements dans les logements (pour exemple Margollé, Chateaubriand, Gounod) TOH consacre aussi un budget conséquent aux réaménagements des extérieurs, à la résidentialisation. Pour preuve les travaux entamés sur la résidence Curie.

Article de presse et interview de M. Hans RYCKEBOER, Directeur général de TOH.

QUESTIONS A HANS RYCKEBOER DIRECTEUR GENERAL DE T.O.H.

 

Comment qualifiez-vous ces travaux sur la résidence Curie ?

« L’ensemble des réalisations, les aménagements réalisés ne pourront qu’apporter un plus au quotidien des locataires. Ce sont des travaux qui peuvent apparaitre comme de moindre importance pour certains car ils ne touchent pas au confort intérieur, mais qui à mes yeux sont au contraire tout autre car ils concernent la sécurité et surtout le cadre de vie extérieur dont on n’ignore pas l’effet positif qu’il peut produire sur tout résident mais aussi sur nos futurs clients… »

L’entretien extérieur du parc, son aspect résidentiel est donc important ?  

« En effet il nous faut veiller quotidiennement à cela car ne l’oublions pas que l’image de notre organisme, de nos résidences ne se limite pas au confort de nos logements même si cet aspect est des plus importants. Ces travaux démontrent une fois de plus l’évolution de nos résidences, de notre patrimoine locatif, notre volonté d’aménager, d’améliorer, de résidentialiser encore. Il ne suffit pas aujourd’hui pour un bailleur uniquement de bâtir. La rénovation, l’entretien tiennent une place de choix aussi bien dans les logements qu’à l’extérieur de ces mêmes logements. Ici sur Curie nous apportons un plus à la qualité de vie des résidents et nous en sommes à la fois fiers et heureux. »

 

D’autres phases importantes de rénovation – réhabilitation vont débuter dans les jours, semaines à venir ?

« Oui alors que nous terminons actuellement les chantiers Margollé, Chateaubriand-Gounod, nous allons très prochainement débuter le programme Mallet Stevens. Ce sont 132 appartements qui sont concernés avec notamment des travaux de menuiserie, plomberie, peinture, d’électricité, de remplacement de radiateurs et chaudières mais encore un nouveau bardage sur la façade, une refonte du plan de circulation et de nouveaux espaces verts. Nous allons y consacrer plus de 10 millions d’€ ! ».

On devine une réelle volonté de redonner à certaines résidences comme une seconde jeunesse ?

« Construire et encore construire, oui nous nous efforçons de le faire afin de satisfaire les multiples demandes tant de futurs locataires que des élus. Mais nous nous devons aussi de mener une politique d’entretien très volontariste. Dans le passé on a trop laissé se dégrader notre patrimoine, aujourd’hui nous investissons des sommes importantes pour corriger ces erreurs. Nous mettons aussi en œuvre des programmes forts dans le domaine de la maintenance, pas moins de 15 millions d’€ pour 2021. Réhabiliter notre patrimoine nous permet d’améliorer le confort des locataires et très souvent de réduire leurs consommations d’énergie. Cela offre aussi une nouvelle vie aux bâtiments, qui évoluent pour mieux répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux. Quant à la résidentialisation que nous efforçons aussi de généraliser le plus possible, elle amène une plus grande sécurité, un cadre de vie plus agréable aux habitants.