POSE DE COMPTEURS INDIVIDUELS DE CHAUFFAGE : UN COÛT DE PLUS D’UN MILLION D’EUROS…

POSE DE COMPTEURS INDIVIDUELS DE CHAUFFAGE : UN COÛT DE PLUS D’UN MILLION D’EUROS…

La loi sur la transition énergétique impose l’installation de compteurs individuels de chauffage dans certains logements collectifs. Cela permettra à chacun de maîtriser sa consommation. Toutes les résidences chauffées collectivement, construites avant le 1er juin 2001, sont concernées par cette mesure. La pose de Répartiteurs de Frais de Chauffage a débuté en Août 2018 dans les logements de Terre d’Opale Habitat concernés. L’action devrait se finaliser au terme de l’année.

Le chauffage représente le plus gros poste des consommations d’énergie dans l’habitat comptant pour près de la moitié de la facture énergétique du logement. Dans les immeubles chauffés collectivement, le partage de la facture de chauffage entre les logements n’est pas toujours adéquat et peut être propice à une surconsommation car il est difficile de lier son comportement au quotidien avec sa facture énergétique.

La pose des robinets thermostatiques a débuté  dans les logements de Terre d’Opale Habitat

Dorénavant, les locataires de Terre d’Opale Habitat pourront agir directement sur la gestion de la température souhaitée et, par la même occasion, sur leur facture. Des robinets thermostatiques ont commencé à être installés sur chaque radiateur pour permettre à l’occupant d’un logement de régler la température dans chacune des pièces. De plus, il sera aussi posé sur chaque radiateur (environ 15 000 au total) un petit appareil, le Répartiteur de Frais de Chauffage (RFC), qui mesurera la consommation réelle. Celui-ci sera plombé et relié directement à la société en charge du télé-relèvement des consommations à distance.

Stéphane DELALANDE,  responsable du service Maintenance de Terre d’Opale Habitat, en charge du suivi de cette opération, nous renseigne sur ces répartiteurs de chauffage :

Stéphane DELALANDE, responsable du service maintenance de Terre d’Opale Habitat

Qu’est-ce qu’un Répartiteur de Frais de Chauffage ?

«Les Répartiteurs de Frais de Chauffage (RFC) permettent de mesurer la quantité de chaleur consommée par chaque logement. Ces appareils prennent le plus souvent la forme de compteur individuel placé sur chaque radiateur du logement. »

Pourquoi une telle installation ?

« Tout immeuble équipé d’un chauffage collectif doit comporter, quand la technique le permet, une installation permettant de déterminer la consommation de chauffage de chaque logement. Le but de ce dispositif est de sensibiliser les locataires vivant dans des logements collectifs sur une consommation énergétique responsable. Les charges liées au chauffage collectif seront mieux calculées et plus proches de la réalité de consommation de chaque habitant. »

Qui va en bénéficier et quel en sera le coût ?

« Tout immeuble équipé d’un chauffage collectif doit comporter une installation lorsque cela est techniquement possible. Le total des logements concernés est de 3 278 logements. L’action qui a débuté en 2018 sera terminée pour fin 2019.

Pour la fourniture et la pose des robinets thermostatiques, le montant global est de 242 484€ HT.

Pour la fourniture, la pose de RFC et la location sur 10 ans, le montant global est de 518 000 € HT sur 10 ans.  Soit un budget de l’opération de 1 034 484 € HT. »

Grace au compteur individuel, la collecte des données de consommation s’effectuera automatiquement

Quel(s) avantage(s) pour le locataire ?

« Le locataire pourra visualiser ses dépenses énergétiques, consulter ses données sur le portail web du gestionnaire à savoir OCEA SMART BUILDING. La collecte de données s’effectuera automatiquement pour permettre, entre-autres, l’activation d’alerte fuite et la restitution quotidienne de toutes les données de consommation. »

Est-ce une obligation ?

« Oui, cette action entre dans le cadre de travaux suivant le décret n°2016-710 et l’arrêté du 30 mai 2016 sur l’individualisation des frais de chauffage renforçant les dispositions réglementaires prises en 2012 concernant le code de l’énergie. »

L’individualisation des frais de chauffage se veut donc d’être synonyme « d’économies ». Les locataires incités à maîtriser leur consommation d’énergie pourront enregistrer une baisse moyenne de 20% sur leur facture de chauffage. A titre d’exemple, pour un appartement de 70 m2, avec 900 euros de chauffage par an, ce serait ainsi 180 euros d’économisés chaque année !