Numéro unique : 03 21 46 04 80

LOGEMENTS FLEURIS : TÉMOIGNAGES DES LAURÉATS

LOGEMENTS FLEURIS : TÉMOIGNAGES DES LAURÉATS

Chaque année, vous êtes nombreux à participer à notre concours des logements fleuris. Pour beaucoup d’entre vous, cette compétition s’apparente au bonheur de pouvoir à nouveau s’adonner aux plaisirs du jardinage. Rencontre avec quelques passionnés et lauréats de l’édition 2018.

Mme et M. LECOCQ

Mme et M. LECOCQ à nouveau primés en catégorie « balcon » sur le centre-ville

Ce toujours dynamique couple de retraités, habite la résidence de la Minoterie depuis 2010 après avoir été durant de longues années locataires de Mallet Stevens : « Nous nous sommes inscrits pour la première fois en 2011 et nous avons de suite terminé sur le podium. Oui, cela a un coût mais quel bonheur de pouvoir admirer toutes ces couleurs, ces fleurs sur notre balcon. Au début, nous avions mis des bambous mais cela cachait un peu tout, du coup, nous donnons la priorité aux jardinières et autres compositions. Nous nous efforçons de garder les graines d’une année sur l’autre et prenons soin des plants l’hiver mais il faut tout de même, chaque printemps, passer par la grande surface de jardinage ! Nous sommes très heureux de ce nouveau succès… » Une première place en balcons fleuris pour le centre-ville mais rappelons que Mme et M. LECOQ furent lauréats du prix de l’Excellence en 2016 !

 

Mme MONTOVERT

Mme MONTOVERT, l’une de nos plus fidèles participantes au concours des logements fleuris

Mme MONTOVERT est l’une des plus anciennes locataires de notre organisme, plus de 50 années de fidélité ! Elle et son mari ont habité durant de  longues années rue de Phalsbourg et beaucoup se souviennent de la façade de leur maison qui faisait plutôt penser à une devanture de fleuriste au moment du concours des logements fleuris. Aujourd’hui veuve, Mme MONTOVERT habite un coquet appartement de la résidence Ferber mais a gardé la passion des fleurs. « C’est plus qu’une passion et puis je le fais aussi en souvenir de mon mari, il aimait tant chaque année ce moment du passage du jury ! Ici, c’est un peu plus difficile du fait que j’habite en rez-de-chaussée. J’ai l’ombre des balcons mais je ne suis pas peu fière tout de même de mes jardinières et tant que la santé me le permettra, je participerai toujours au concours de Terre d’Opale Habitat, une manière pour moi de rendre mon petit chez moi et mon quartier plus agréables… »