LOGEMENTS FLEURIS : LES ULTIMES PREPARATIFS AVANT LE PASSAGE DU JURY

LOGEMENTS FLEURIS : LES ULTIMES PREPARATIFS AVANT LE PASSAGE DU JURY

Chaque année, vous êtes de plus en plus nombreux à participer à notre concours des logements fleuris. Le jury s’apprête à évaluer très prochainement les réalisations florales de chacun des inscrits. Derniers préparatifs et, pour beaucoup d’entre vous, le bonheur de pouvoir à nouveau s’adonner aux plaisirs du jardinage. Rencontre avec quelques passionnés :

M. et Mme Luc LECOCQ, rue Franklin :

SAMSUNG CSC

Ce couple de retraités, lauréat du prix de l’Excellence en 2016 et triple vainqueur ensuite en catégorie « balcon », habite la résidence de la Minoterie depuis 2010 après avoir été, durant de longues années, locataires de Mallet Stevens : « Nous nous sommes inscrits pour la première fois en 2011 et nous avons de suite terminé sur le podium. Oui, cela a un coût mais quel bonheur de pouvoir admirer toutes ces couleurs, ces fleurs sur notre balcon. Au début, nous avions mis des bambous mais cela cachait les fleurs, du coup, nous donnons la priorité aux jardinières et autres compositions. Nous nous efforçons de garder les graines d’une année sur l’autre et prenons soin des plants l’hiver mais il faut tout de même, chaque printemps, passer par la grande surface de jardinage ! Nous sommes très heureux de ce nouveau concours qui semblait menacé en début d’année au regard de la situation sanitaire. C’est une belle occasion pour nous de nous évader à travers le monde des fleurs, des plantes, et qu’importe le classement (même si nous sommes heureux d’être à chaque fois sur le podium) le plus important est pour nous de participer et le plaisir de recevoir des compliments de nos amis et voisins !!!  »

 

Mme Eliane KEHLOUL, avenue Roger Salengro :

Locataire de la résidence Salengro depuis de longues années, Mme Eliane KEHLOUL est une habituée du podium : « Depuis que je participe au concours des logements fleuris, je n’ai jamais fini plus loin qu’à la troisième place. Depuis cinq ans, je me limite à mon balcon en façade,  j’ai abandonné la partie arrière qui donne sur l’espace vert de la résidence car ce ne sont pas moins de 150 à 200 € qui sont nécessaires, chaque année, pour arriver à obtenir un balcon fleuri, coloré, faisant l’admiration de mes voisins et amis. Je suis très heureuse aussi de voir que Terre d’Opale Habitat s’efforce chaque année de nous offrir la possibilité de démontrer un peu « notre savoir-faire ». Nous ne sommes pas des professionnels de la décoration florale à l’image de nos fantastiques jardiniers municipaux, mais quel plaisir, quel bonheur quand revient le temps des fleurs sur nos balcons… »

M et Mme LEDUC, rue Jules VALLÈS :

M et Mme LEDUC sont des habitués des concours de Terre d’Opale Habitat. Depuis 2007 ils sont des fidéles participants mais surtout des habitués du podium eux aussi. « Nous avons débuté nous le reconnaissons très timidement, mais au fil des années nous avons réussi à nous faire une petite place parmi les meilleurs même si nous n’avons pas la prétention d’être les plus forts…. »

Cette année Cathy et Bernard ont du néanmoins faire face à un petit imprévu : « Nous avions décidé d’agrémenter notre parterre en façade d’un joli gazon fleuri mais la sécheresse nous a joué un vilain tour. Nous espérons que le jury ne nous en tiendra pas trop rigueur. Nous avons décidé devant ce fait de renforcer l’aspect floral avec des combinaisons de couleurs et surtout en ajoutant ici et là quelques décorations « maison » comme un joli poème écrit sur une planche de bois et planté en plein milieu de notre jardin… »

Notre jeune couple a aussi décidé cette fois de laisser une place de choix aux animaux dans leur décor : « Nous avons installé des oiseaux, un papillon, un petit chien, des objets aussi que nous avons découverts lors de flâneries sur les brocantes, tout comme un vieux banc souvenir de jeunesse de mon mari…. », Souligne Cathy.

Bernard regrette cependant le manque de pluie qui l’a obligé à un arrosage assidu chaque soir. « Je suis jardinier de profession, je sais que si on veut obtenir quelque chose de beau, d’agréable aussi visuellement, il ne faut pas regarder à l’effort et à l’entretien journalier. Nous récupérons au maximum les fleurs et graines mais nous achetons aussi beaucoup de nouveautés chaque année sans oublier que nous avons encore un jardin sur l’arrière de la maison, un espace potager qui demande également du travail ! ». Un couple passionné qui ne cache pas son objectif : « Le podium bien entendu lors de la distribution des prix ! ».

Souhaitons-leur d’y parvenir comme à l’ensemble des participants, mais les places sont limitées  !!!