LES COLORISTES : UNE NOUVELLE RÉSIDENCE QUI FAIT L’UNANIMITÉ

LES COLORISTES : UNE NOUVELLE RÉSIDENCE QUI FAIT L’UNANIMITÉ

La toute nouvelle résidence intergénérationnelle de la ZAC des Tullistes, dénommée « Les Coloristes », a accueilli ses premiers locataires en début d’année. Un ensemble dont la gestion est assurée par le CCAS de CALAIS et qui fait l’unanimité auprès des résidents.

Les bâtiments sont discrets entre les rues LECLERC et du 29 JUILLET, une architecture qui semble se fondre un peu dans ce secteur qui offre l’image d’un petit village dans la ville. Terre d’Opale Habitat y a ainsi réalisé, sur un terrain de 3183 m2, 18 logements :

  • 12 individuels de plain-pied avec jardin privatif, réservés en priorité aux aînés ;
  • 6 intermédiaires avec coursive pour la desserte du 1er étage pour jeunes couples ou autres.

Aujourd’hui, avec la fin des diverses plantations et la mise en peinture d’une signalisation au sol, cette résidence qui répond au jolie nom des « Coloristes » s’anime doucement et les nouveaux locataires s’y déclarent particulièrement heureux à l’image de ceux que nous avons rencontrés.

Plus proche du centre-ville

M. Paul BOULOGNE ne cache pas sa satisfaction d’habiter dorénavant avec son épouse la résidence « Les Coloristes »

M et Mme BOULOGNE ont longtemps habité le quartier du Fort Nieulay, plus précisément, le secteur BILBAO-DJERBA : « Nous sommes des fidèles de Terre d’Opale Habitat et nous n’avons jamais regretté d’avoir fait confiance à cet organisme.  Avec l’âge, la retraite, nous souhaitions déménager pour plus petit et moins cher ! Dès que nous avons eu connaissance de la construction de ce béguinage, nous avons effectué une demande. Nous avons assisté  à plusieurs réunions de présentation du projet et avons eu aussi de nombreux rendez-vous avec le CCAS. Nous sommes très heureux d’avoir pu bénéficier d’une petite maison très confortable. C’est moins grand en superficie, il y a une chambre en moins, mais le confort est optimal. De plus, nous sommes à deux pas du centre-ville et surtout le loyer est moins élevé ! ». Un couple qui ne cache pas également son plaisir de disposer à l’arrière de l’habitation d’un petit espace engazonné où, nul doute, il fera bon cet été se prélasser sur un banc au soleil !

Depuis près de quarante ans « aux HLM » !

Mme Jocelyne PILLE, ici avec sa fille, une fidèle locataire de Terre d’Opale Habitat

Mme Jocelyne PILLE nous accueille en compagnie de sa fille et de son fidèle compagnon à quatre pattes. De suite, elle nous précise : « Cela fait aujourd’hui plus de 37 années que je suis locataire des HLM et jamais je n’ai été déçue. Oui, parfois j’ai réclamé mais j’ai toujours eu satisfaction ». Notre dynamique retraitée nous explique avoir demandé à plusieurs reprises de pouvoir bénéficier d’un autre logement que celui qu’elle occupait avec son mari avenue Salengro : « Nous étions au quatrième étage sans ascenseur, cela devenait un peu pénible. Nous avons eu des propositions mais les logements étaient petits. Vous savez, quand vous avez habité dans un vaste appartement avec 4 chambres, partir dans un T2 cela vous procure un certain choc. Nous avons refusé plusieurs offres et puis, malheureusement, je suis seule à présent. Quand j’ai eu connaissance de la construction de ce béguinage, je m’y suis intéressée, surtout que je voulais une douche, plus de baignoire par sécurité !»

Mme PILLE avoue avoir eu une petite crainte au départ : « On ne quitte pas un quartier comme cela sans appréhension. Au début, je n’étais pas très partante mais quand j’ai vu le cadre de vie, les plans, je n’ai plus hésité. Ici, je suis presque en centre-ville, tout proche des commerces et j’ai découvert aussi des voisins très gentils. Je ne regrette pas mon choix même si des petits problèmes restent à résoudre au niveau des équipements, rien de grave cependant ! J’attends les beaux jours avec impatience car j’aime les fleurs, le jardinage et je compte bien profiter au maximum de mon petit jardin privatif. Je suis bien et, de plus, je dois dire que les responsables du CCAS, et, plus particulièrement, M. PEZ, sont aux petits soins pour nous… »

 

Après le privé, le logement « social » !

M. et Mme GRADELLE ont quitté le secteur du « privé » pour Terre d’Opale Habitat et cette nouvelle résidence du CCAS

M. et Mme GRADELLE ont quitté en ce début d’année le secteur « privé » pour bénéficier dorénavant d’un logement HLM et ils ne le regrettent pas : « Nous habitions auparavant boulevard GAMBETTA mais nous avions toujours la petite crainte que notre propriétaire se décide un jour à vendre, et que nous aurions dû alors peut être partir en urgence. Nous nous sommes renseignés auprès d’autres organismes mais finalement nous avons opté pour Terre d’Opale Habitat et ce béguinage. Nous voulions aussi un logement avec une douche, plus de baignoire, et si possible en rez-de-chaussée ou au première étage. Nous avons obtenu ce très vaste appartement que nous pouvons aménager comme nous le souhaitons. C’est ainsi que nous allons installer une cuisine toute équipée. Nous avons déjà rencontré plusieurs de nos voisins, des gens charmants, et l’immeuble nous semble très bien isolé phoniquement. De plus, nous sommes heureux du fait que la résidence soit sous gestion du CCAS car nous fréquentons le foyer-club du Pont-Lottin et participons parfois aux petits voyages. Le fait aussi que des « jeunes et un peu moins jeunes » se retrouvent dans un même cadre, c’est sympathique… »