JARDINS POTAGERS RENOIR : RENCONTRE AVEC DEUX LOCATAIRES PASSIONNES

JARDINS POTAGERS RENOIR : RENCONTRE AVEC DEUX LOCATAIRES PASSIONNES

Les jardins potagers RENOIR

Mené sur le quartier Renoir, le projet des jardins potagers est aujourd’hui une belle réalité. Après la récente remise des clefs des différentes parcelles aux jardiniers, l’heure est actuellement aux semis. Rencontre avec deux passionnés :

Grégory LEFEBVRE soigne particulièrement ses plans de tomates

Grégory LEFEVRE pourrait vous fournir des commentaires sur son jardin et ses semis pendant des heures… On devine aisément chez lui la passion de la terre et l’envie de vous la faire partager. Originaire du Fort-Nieulay, il a, dès son plus jeune âge, arpenté les allées des différents jardins ouvriers des amis de ses parents ou encore de proches : « J’adorais mettre mes mains dans la terre, arracher les légumes, c’était plus qu’un simple loisir… »

Résidant au Beau-Marais depuis quelques années, c’est par une amie qui possède une parcelle sur le secteur Renoir que Grégory a eu connaissance de cette possibilité de cultiver ses propres légumes. Après avoir effectué sa demande auprès des services de Gestion Urbaine de Proximité de Terre d’Opale Habitat, il se retrouve désormais avec son petit coin de terre, bien déterminé à y faire pousser courgettes, carottes, tomate, salades, persil et autres pommes de terre : « Ici, il faut être présent très régulièrement car le terrain n’a jamais été cultivé. Il faut l‘entretenir, l’arroser et, surtout, arracher les ordures qui poussent plus vite que les légumes ! Cultiver un jardin n’est pas de tout repos mais au final quel bonheur…»

Grégory insiste sur le fait que, dorénavant, il va nettement apprécier ce qu’il mangera : « Pas de produits, engrais chimiques ou autre, ici du naturel et rien que du naturel, je dirais même du bio ! ». Un jardiner heureux qui, lorsque nous l’avons rencontré, était entouré de son épouse et de ses enfants : « Tout le monde partage les mêmes émotions, les mêmes plaisirs du jardinage, c’est cela aussi la vraie vie de famille… »

De l’Italie au Beau-Marais

Maria CARTELLINO s’est empressée de planter les graines offertes par Terre d’Opale Habitat

Autre parcelle avec, cette fois, une jardinière en la personne de Mme Maria CARTELLINO. Cette jeune maman de deux enfants, d’origine italienne,  avoue être une novice dans le jardinage : « J’ai effectué une demande pour faire plaisir à mes enfants de 5 et 9 ans, pour leur donner le goût du bon et du travail de la terre. C’est important pour moi, qui débute dans la culture de légumes, de bien respecter les dates des semis, de veiller au bon arrosage, d’arracher les mauvaises herbes. Je pense y arriver sans problème mais je ne vous cache pas que j’ai déjà demandé de précieux conseils à mon voisin qui, lui, est un vrai pro ! »

Maria, qui a déjà planté des courgettes, des tomates et des salades, envisage maintenant de cultiver des pommes de terre, des radis, des carottes, des poireaux, et des petits pois : « J’adore faire la cuisine aussi j’espère avec mon petit jardin pouvoir récolter tout le nécessaire pour une bonne soupe ou pour préparer des petits plats mijotés comme un bœuf carottes,  un pot-au-feu, des tajines, etc.  Je suis vraiment heureuse d’avoir pu obtenir une parcelle car je sais que les demandes étaient nombreuses. C’est appréciable de constater que Terre d’Opale Habitat se soucie aussi de notre cadre de vie en nous offrant la possibilité de cultiver individuellement une parcelle à proximité de notre lieu d’habitation ».

Maria, une jeune femme déterminée encore à montrer à la gente masculine que sa première récolte sera tout aussi bonne que celles obtenues sur les parcelles voisines par les « pros du jardin ». Seul petit regret pour note jardinière, l’absence d’un point d’eau proche pour l’arrosage, mais ce problème devrait être rapidement résolu par les services de la GUP…