HANS RYCKEBOER FAIT LE POINT SUITE AUX INTEMPÉRIES

HANS RYCKEBOER FAIT LE POINT SUITE AUX INTEMPÉRIES

De nombreux logements ont été touchés par les intempéries qui se sont abattues sur la Région et le Calaisis tout au long du week-end dernier avec des vents dépassant les 120 KM/H.

On dénote par ailleurs plus de 6 000 foyers privés d’électricité dans les Hauts-de-France, l’affaissement de la toiture de l’aquarium de Nausicaa à Boulogne Sur Mer, … : c’est dire l’ampleur des dégâts.

Ce système dépressionnaire n’a pas épargné les bailleurs locaux causant des détériorations au sein de divers habitats. En effet, à l’image de celles d’autres organismes de logements, certaines habitations ont fait les frais de ces conditions météorologiques exceptionnelles combinant pluie et tempête ce qui a engendré des désagréments ou gênes pour plusieurs clients de TOH.

Un phénomène que déplore le premier bailleur calaisien par la voix de son Directeur Général, Hans Ryckeboer.

 

TOH réhabilite progressivement son patrimoine

 

1/ Comme d’autres bailleurs locaux privés/publics voire des particuliers, TOH n’a pas été épargné par la tempête…

C’est le moins qu’on puisse dire. En raison de la violente tempête dont nous avons fait les frais, notre service d’astreinte a réalisé plus de 60 interventions le week-end dernier. Jusqu’à présent, nous nous sommes efforcés, conjointement avec nos prestataires, de répondre aux attentes prioritaires de nos clients qui ont été victimes des dommages occasionnés par ce phénomène climatique. Ce lundi et ce jour encore, mes services étaient opérationnels et dédiés sur le terrain à constater et solutionner chez les locataires les problèmes rencontrés.

Rien que pour TOH, c’est une sorte de plan « ORSEC » que le Conseil d’Administration et moi-même avons décrété. Tout ne peut se résoudre en quelques jours, les services missionnés interviennent toujours actuellement. Que nos clients se rassurent, là où une intervention est urgente ou nécessaire, elle sera effectuée.

 

2/ Quels sont les principaux problèmes rencontrés ?

Comme nous avons pu le remarquer chez divers bailleurs, l’eau due aux fortes pluies peut parfois s’infiltrer. Certains logements ont par conséquent été endommagés notamment au niveau des menuiseries. Sans qu’il y’ait une relation de cause à effet, un vaste plan de rénovation des menuiseries est prévu sur les trois années à venir sur de nombreuses résidences du patrimoine de TOH. Cela a débuté en novembre sur certains immeubles. 1 500 logements au total sont concernés dont 625 pour l’année 2021.

Concrètement, nous avons au dernier trimestre 2020 missionné notre cabinet pour un diagnostic complet de façon à optimiser au mieux les délais ainsi que le démarrage du chantier de remplacement des menuiseries qui sera aussi susceptible d’apporter un gain énergétique.

 

3/ Quel sera le coût de remplacement des menuiseries ?

Le coût global sur les trois prochaines années va s’élever à 14 millions d’euros TTC dont 5,5 millions d’euros TTC pour 2021. Nous rénovons progressivement depuis plusieurs années notre patrimoine vieillissant pour apporter une qualité effective du service rendu à nos clients. L’amélioration du cadre de vie passe par là. Les réhabilitations énergétiques ou d’autre ordre opérées sur Mollien, Bara, l’ensemble des résidences de Gauguin, celles en cours ou à venir sur Chateaubiand, Margollé, Mallet Stevens, n’en sont que d’infimes exemples.

Bien que ce qu’ai j’évoqué précédemment soit indépendant du NPNRU, n’oublions pas que ce dernier va en outre concerner pour ce qui a trait aux rénovations/résidentialisations :

Beau-Marais :

  • 764 réhabilitations énergétiques ;
  • 963 résidentialisations.

Pour le Fort Nieulay :

  • 266 réhabilitations énergétiques ;
  • 266 résidentialisations.