CHAFFÉE, UN QUARTIER QUE J’AIME ET OÙ IL FAIT BON VIVRE…

CHAFFÉE, UN QUARTIER QUE J’AIME ET OÙ IL FAIT BON VIVRE…

Mme Jessica LEVIS (seconde à partir de la gauche)

Jessica LEVIS était présente au petit déjeuner organisé dans le cadre de la présentation du projet de valorisation du quartier CHAFFEE. Elle était venue en famille puisque sa sœur, qui doit prochainement emménager dans le bâtiment NC1, l’accompagnait !

Cette maman de deux enfants ne cache pas sa satisfaction d’être locataire de Terre d’Opale Habitat : « J’ai habité dans le privé mais rapidement j’ai effectué une demande à l’OPHLM à l’époque. Cela fait aujourd’hui 7 ans que j’habite le Beau-Marais dont un an ici à Chaffée. C’est un quartier que j’aime et qui, malgré tout ce que l’on peut entendre, est un endroit où il fait bon vivre. Il faut savoir faire la loi parfois, se faire respecter mais depuis que je suis ici jamais je n’ai rencontré de sérieux problèmes et je n’envisage pas de partir. J’ai même réussi à convaincre ma sœur de faire une demande pour un appartement juste en dessous du mien et qui était vacant ! ».

Au sujet de la rénovation et embellissement du secteur, la jeune femme se montre enthousiaste : « Un petit jardin, un terrain de pétanque, des tables de pique-nique, c’est génial mais il va nous falloir attendre les beaux jour pour en profiter ! Quelques jeux pour les enfants seraient une bonne chose car, ici, il y a beaucoup de grandes familles. On nous a précisé lors du petit déjeuner que cela allait être étudié. Quant à la remise en peinture des parties communes et la pose de carrelages en façade, c’est une belle preuve que Terre d’Opale Habitat se soucie de notre bien-être… ».

Une locataire qui espère, comme cela a été aussi évoqué lors du petit déjeuner, un comportement citoyen de chacun : « Il ne faut pas hésiter à faire remonter les incivilités éventuelles car, au final, en cas de réparations, ce sont nos charges qui augmentent… ».

Une maman qui envisage peut-être de faire une demande pour une parcelle du futur jardin potager : « Pour mes enfants avant tout qui seront, j’en suis persuadée, très heureux de jouer les petits jardiniers avec leurs copains… ».