Numéro unique : 03 21 46 04 80

BINBOXE : UN NOUVEL ABRI SECURISE POUR LES CONTENEURS PLASTIQUES

BINBOXE : UN NOUVEL ABRI SECURISE POUR LES CONTENEURS PLASTIQUES

Une structure qui est installée pour l’instant au pied du N350 de la rue Rodin

Depuis plusieurs mois, une surprenante structure en acier est installée au pied de la résidence N350 de la rue Rodin. Dénommée « Binboxe », celle-ci est un abri pour des conteneurs poubelles. Rencontre et explication avec son concepteur, Christophe Demassiet.

Difficile de ne pas la remarquer lorsque l’on circule rue Rodin, à quelques dizaines de mètres du centre Gérard Philipe. Depuis maintenant près de huit mois, la « Binboxe » y fait office d’abri sécurisé pour les conteneurs poubelles de l’une des résidences de Terre d’Opale Habitat. C’est un Calaisien qui est à l’origine de cette réalisation qui pourrait bien révolutionner la collecte des déchets au pied des immeubles.

Originaire de Calais, Christophe Demassiet a suivi les cours au lycée Coubertin avant de poursuivre à la faculté de Lille 2. Après un début professionnel au sein d’un cabinet d’avocat, il s’installe à Paris où il devient responsable juridique dans un cabinet d’expert-comptable. Il reviendra à Calais quelques années plus tard où il crée une agence immobilière spécialisée dans le rachat de sociétés.

Mais déjà une autre expérience, une autre aventure trotte dans sa tête. En effet, lors d’une soirée, il rencontre le responsable de l’association « Le Relais » qui lui parle de ses problématiques avec les conteneurs : ils s’oxydent vite et le système de fermeture par cadenas est défaillant.

Christophe DEMASSIET se penche sur ce problème et trouve un modèle qu’il fait breveter : son conteneur a une ouverture sécurisée et la peinture à poudre déposée dessus permet de résister à l’oxydation. Fort de cette première expérience, il décide de créer en 2014 sa société spécialisée dans les conteneurs, coffres de stockage ou de sécurité et crée Econox. Ce sera le début d’une belle aventure avec de suite de multiples contrats.

 

La Binboxe

Christophe DEMASSIET se souvient que c’est courant 2017 qu’il a présenté pour la première fois l’activité de son entreprise au Directeur Général de Terre d’Opale Habitat, Hans RYCKEBOER : « Je lui ai expliqué la nature de mon entreprise mais ai surtout insisté sur le fait que notre singularité, par rapport à d’autres secteurs du groupe, était notre faculté à créer des mobiliers base métal avec du design tout en tenant compte des contraintes d’exploitation, de coût d’exploitation de nos partenaires… »

De ce premier contact, il en ressortira diverses pistes de travail pour Christophe Demassiet comme le fait d’apporter une solution s’intégrant dans le paysage urbain, la réalisation d’un produit assemblable et démontable, la capacité d’apporter une solution durable ou provisoire d’entreposage et de stockage des conteneurs sans prendre la place des conteneurs enterrés, le problème du tri sélectif et l’intégration d’un système de lutte contre l’incendie.

A l’intérieur de la « Binboxe », on distingue les trappes au-dessus des conteneurs

Après plusieurs visites sur le terrain afin de s’imprégner des possibilités d’installation, Christophe Demassiet et les membres de son équipe réaliseront un prototype sur la base d’expériences passées. L’abri exposé aujourd’hui près de la résidence Rodin comprend ainsi une structure en acier galvanisé peint. Les parois sont également réalisées en profilé acier galvanisé d’une épaisseur de 2 mm. La toiture est faite d’une ossature métallique en acier dotée de tôles bas-acier. Une porte d’une largeur de 1.25 m avec ouverture sécurisée, avec digicode possible, assure la fermeture de l’ensemble de « la Binboxe » dont la pose est à la fois possible sur sol rigide ou socle béton, au moyen de pieux d’encrage ou de pilots de lestage.

 

Un système d’ouverture par pédale

L’introduction des sacs dans la « Binboxe » est possible en actionnant une pédale

Pour assurer une sécurité optimale et de meilleures conditions d’hygiène « la Binboxe » est dotée de trappes mécanisées dont l’actionnement de l’ouverture se fait par une pédale pour remplissage par l’extérieur et l’introduction donc de sacs de 80 litres. L’utilisateur, contrairement à la colonne enterrée, est exempté de toute utilisation des mains pour ouvrir ou fermer la trappe. Une structure qui présente aussi des atouts non négligeables au niveau sécurité puisqu’un système anti feu est installé au-dessus des bacs avec déclenchement automatique en cas de sinistre.

Dans son état actuel, la « Binboxe » dispose de deux trappes en façade et deux autres sur le côté

« La Binboxe », outre sa facilité d’installation mais encore sa facilité à être démontée et réinstallée dans un autre endroit, possède des panneaux grillagés en position basse et haute afin d’éviter toutes mauvaises odeurs. La structure assemblée et boulonnée est aussi évolutive grâce à des panneaux amovibles, ne nécessite que peu d’emplacement au sol et s’intègre plus facilement dans le paysage que des colonnes enterrées qui exigent de la place et parfois des autorisations au regard de sites classés proches.

Depuis son installation en juillet 2017, aucun acte de vandalisme n’a été à déplorer. Il est vrai que l’accès à l’intérieur de l’abri est impossible, seul le gardien en possède les clefs. Si Terre d’Opale Habitat envisage l’installation d’une seconde « Binboxe » dans un autre quartier du Beau-Marais, plusieurs autres bailleurs se sont déclarés aussi intéressés.

Christophe Demassiet et sa société Econox ont également séduit d’autres grands groupes pour la réalisation de coffres de stockage et/ou de protection contre le vol en particulier : la société des transports publics de Lausanne, Eiffage ou encore Airbus et plusieurs de ses filiales, preuve de la qualité et du sérieux dans la conception de leurs produits !