« BIENVENUE DANS MON NOUVEAU CHEZ MOI » : UN PREMIER BILAN POSITIF

« BIENVENUE DANS MON NOUVEAU CHEZ MOI » : UN PREMIER BILAN POSITIF

Soucieux de la qualité de vie de ses locataires isolés et de plus de 65 ans, Terre d’Opale Habitat leur propose une expérience innovante avec la possibilité de migrer vers un logement de son patrimoine plus adapté à leurs besoins tout en les accompagnant dans les démarches, le déménagement, l’installation et l’intégration dans le nouveau quartier à travers l’opération « Bienvenue dans mon nouveau chez moi ». Un rappel de ce programme et un premier bilan ont été mis en exergue lors d’un point presse tenu le 12 Décembre dernier.

Les membres du Conseil d‘administration et responsables de la Gestion Locative de Terre d’Opale Habitat en présence de Mme ROBBE enchantée du programme « Bienvenue dans mon nouveau chez moi » dont elle a bénéficié

A travers l’action « Bienvenue dans mon nouveau chez moi », le bailleur calaisien se veut d’offrir et offre aux personnes âgées de plus de 65 ans, un logement en adéquation avec leur situation en se préoccupant de la proximité des services divers (commerces, banques, antennes administratives, structures culturelles, médicales…) et de la mixité sociale ce afin d’être à leur côtés dans la lutte contre l’isolement tout en favorisant la mobilité résidentielle.

 

Un logement en adéquation avec les réels besoins des plus de 65 ans

Il n’est pas question pour Terre d’Opale de demander aux personnes concernées de quitter leur maison, de les « déménager » d’office, mais bien de leur proposer une autre habitation répondant plus à leurs besoins. Aujourd’hui, après une vie professionnelle et familiale bien remplie, il n’est pas rare de voir des couples ou des personnes seules se retrouver dans une grande maison avec un ou deux étages, avec un entretien intérieur voire extérieur (jardin) pas toujours évident à assumer pour diverses raisons. De plus, arrivé à un certain stade de la vie, il n’est pas non plus toujours facile pour quelques-uns de faire face aux dépenses que peut occasionner un logement qui ne leur est plus adapté (chauffage).

 

L’accompagnement de FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion)

Privilégier le maintien à domicile des séniors par la proposition d’un logement au loyer moins cher et que l’ancien, et adapté à la situation sociale des locataires, tel est, par conséquent, le but recherché. Pour la mise en place de cette opération, Terre d’Opale Habitat a sollicité l’accompagnement de l’association FACE pour la présentation, réalisation des dossiers, l’aide au déménagement, l’intégration dans le nouveau quartier et dans le nouveau logement.

 

Les coûts du déménagement pris en charge par Terre d’Opale Habitat

Ce programme s’est traduit par des engagements forts du bailleur comme la neutralisation du dépôt de garantie, la garantie d’un loyer moins élevé que l’ancien, un délai du préavis adaptable à chaque situation, une convention d’accompagnement entre FACE Calaisis et Terre d’Opale Habitat, le suivi du dispositif par un Comité de pilotage mais encore l’implication de FACE VALO pour les opérations liées au déménagement dont le coût est pris en charge par Terre d’Opale Habitat.

 

Un premier bilan

Un premier bilan a été dressé récemment par François BECUWE et Blandine JOLY de la Gestion locative de TOH ainsi que par Isabelle LEMAIRE de l’association FACE.

A ce jour :

  • 101 familles ont été rencontrées (sur les 165 recensées), dont 59 par une médiatrice et/ou le service social de Terre d’Opale Habitat ;
  • 163 visites ont été effectuées ;
  • 20 familles ont accepté d’être accompagnées dans le cadre de cette démarche ;
  • 9 familles favorables à un relogement qui s’engagent dans l’action et participent activement à la construction d’un nouveau parcours résidentiel ;
  • 3 familles relogées ;
  • 8 familles en cours de relogement avec un parcours résidentiel défini (secteur, type de logement, équipement, etc.).

Un programme qui présente un bilan positif pour Terre d’Opale Habitat et ses partenaires : nul doute que de nombreux autres déménagements mais surtout de nombreux « seconds départs » marqueront prochainement la vie des plus anciens locataires du premier bailleur calaisien.