AVENUE SALENGRO : DES LOCATAIRES S’IMPROVISENT PEINTRES !

AVENUE SALENGRO : DES LOCATAIRES S’IMPROVISENT PEINTRES !

Durant le confinement rendu obligatoire par la crise sanitaire, des locataires d’un immeuble du groupe Salengro ont décidé  de se transformer en peintres !

C’est avant tout une histoire d’amitié, de relations de voisinage comme on aimerait en voir partout. Confinés dans leur logement à cause de la crise du Covid-19, les locataires d’un petit immeuble du groupe Salengro, le 345E, ont eu l’idée de redonner un petit éclat à leur hall et cage d’escalier !

« Non pas que nous trouvions notre résidence dégradée ou sale, bien au contraire, mais la peinture commençait à s’écailler par endroit. Lors d’une petite discussion, lors du passage du facteur, l’idée est venue comme ça : et si on refaisait les peintures tous ensemble ? », commente l’une des « organisatrices » de cette opération rénovation.

Le hall et les montées d’escaliers ont retrouvé un nouvel éclat

 

Immédiatement, les locataires décident de se mettre à l’œuvre : « Nous avons récupéré des pots de peinture qu’un locataire avait encore dans sa cave suite à d’autres travaux réalisés ailleurs, puis nous nous sommes mis d’accord au départ pour que les gestes barrières soient respectés : pas question de faire n’importe quoi. »

Pendant plusieurs jours, ils vont lessiver pour ensuite repeindre ces parties communes (aux couleurs d’origine), le tout dans la bonne humeur, trouvant à travers cette occupation un double but : s’occuper tout en améliorant son cadre de vie !

Quelques tableaux, œuvres des locataires, ont été accrochés

Une belle action que nous ne pouvons que saluer d’autant plus qu’elle a été réalisée sans apporter de modifications à l’existant en matière de couleurs. Mieux, des tableaux aux couleurs multicolores réalisés, eux aussi, par les locataires ont été accrochés dans la montée d’escalier et quelques plantes vertes ornent dorénavant le hall d’entrée.

Précisons néanmoins que les travaux apportant une modification au logement ne peuvent être réalisés sans l’accord du bailleur au cas où d’autres locataires décideraient de se transformer en architectes d’intérieur !