AVENUE SAINT EXUPÉRY : UN CHANTIER D’EXCEPTION À VENIR

AVENUE SAINT EXUPÉRY : UN CHANTIER D’EXCEPTION À VENIR

Dans le cadre de la future construction de 47 logements avenue Saint Exupéry, Terre d’Opale Habitat va tester la maquette numérique, à savoir la méthode du BIM (Modélisation des Informations du Bâtiment). Une convention en ce sens a été signée fin décembre 2018 entre les différents partenaires, le bailleur calaisien et BOUYGUES BATIMENT Nord-Est.

Les principaux responsables de ces deux entités se sont retrouvés dernièrement afin, par petits groupes, de travailler sur ce chantier d’exception et surtout sur son association à la maquette numérique : une première dans notre département pour un bailleur social.

Des séances de travail relatives au BIM se sont tenues dans le cadre de la future opération de construction de 47 logements avenue Saint Exupéry

 

Différents thèmes ont ainsi été abordés au cours des séances de travail, telles que la préparation du chantier, la qualité, les coûts, la communication, les délais, l’image du chantier…

Concernant la préparation  du chantier, il a été évoqué les processus à déployer ou à mettre sous contrôle, la rédaction et l’échange du planning décisionnel client, tout comme la nécessité de présenter en amont un plan type (maison + voirie).

L’aspect qualité se devra quant à elle d’intégrer les jalons de contrôle qualité. En ce sens, des réunions, des visites régulières de chantier, l’association des organismes de contrôle constitueront des points forts. Il conviendra encore de réaliser des « actions témoins » par nature d’ouvrage et d’y recueillir la validation de toutes les parties concernées.

Au niveau des coûts, les différents acteurs de cette journée ont mis l’accent sur l’importance de suivre l’évolution financière du projet       par, notamment, une mise en place de fiches travaux. Il conviendra surtout de penser coût global dans la conception de l’opération et de vérifier que les plans de base assurent la qualité d’usage conçue.

Enfin, pour le domaine de la communication, il sera nécessaire d’ancrer le projet dans l’économie locale, de travailler ainsi main dans la main avec la Maison de l’Emploi pour créer des parcours d’insertion.

Une communication positive et régulière sur l’opération s’avérera aussi très importante pour se projeter et donner envie à chacun de prendre part au succès de l’opération. Il a été aussi évoqué le fait d’intégrer le projet dans son écosystème (Fête des voisins / Le chantier en famille/ Journée Ecole sur chantier), de donner ainsi  la possibilité aux futurs résidents de s’approprier le projet !

Un chantier qui s’annonce comme une opération d’exception à la fois pour Bouygues, Terre d’Opale Habitat et toutes les entreprises qui y seront associées à divers stades de sa conception.

 

EN SAVOIR PLUS SUR LE BIM

Le BIM, c’est quoi ? Tout d’abord BIM vient de l’anglais Building Information Modeling qui se traduit par Modélisation des Informations (ou données) du Bâtiment. Le terme bâtiment ici est générique et englobe également les infrastructures.

 

Le BIM, c’est surtout des méthodes de travail et une maquette numérique paramétrique 3D qui contient des données intelligentes et structurées. Le BIM est le partage d’informations fiables tout au long de la durée de vie d’un bâtiment ou d’infrastructures, de leur conception jusqu’à leur démolition. La maquette numérique quant à elle est une représentation digitale des caractéristiques physiques et fonctionnelles de ce bâtiment ou de ces infrastructures.

Le BIM est souvent assimilé à un logiciel ou à une technologie. Il est bien plus que cela. C’est en fait une suite de processus ou méthodes de travail utilisés tout au long de la conception, de la construction et de l’utilisation d’un bâtiment. Le BIM définit qui fait quoi, comment et à quel moment.

Un ou plusieurs modèles virtuels 3D paramétriques intelligents et structurés sont utilisés tout au long de la conception, de la construction et même de l’utilisation d’un bâtiment. Ces modèles virtuels permettent d’effectuer des analyses et simulations (énergétiques, calcul structurel, détections des conflits, etc.), des contrôles (respect des normes, du budget, etc.) et des visualisations.

La maquette numérique structurée permet une collaboration entre tous les intervenants d’un projet, soit par des échanges de données, soit en permettant une intervention sur un seul et même modèle.

Avec le BIM, les analyses-contrôles-visualisation sont effectués très tôt dans l’étude d’un projet, permettant ainsi une conception de meilleure qualité et la détection des problèmes avant la mise en chantier.

Grâce à la maquette numérique constamment tenue à jour, les coûts de construction sont mieux maîtrisés car extraits en temps réel. La qualité des bâtiments se trouve globalement améliorée grâce aux différentes analyses et simulations effectuées à un stade précoce du projet, avant que les coûts des modifications n’aient trop de répercussions.