AVENUE SAINT EXUPÉRY : POSE SYMBOLIQUE DE LA PREMIÈRE PIERRE DES 47 LOGEMENTS !

AVENUE SAINT EXUPÉRY : POSE SYMBOLIQUE DE LA PREMIÈRE PIERRE DES 47 LOGEMENTS !

Le nouveau et vaste chantier de l’avenue Saint Exupéry, à la sortie de CALAIS, avance à grands pas. Bientôt 47 nouveaux logements locatifs s’élèveront sur cette parcelle de plus de 15 000 m2! La pose symbolique de la première pierre s’est déroulée ces derniers jours.

A l’extrémité de l’avenue Saint-Exupéry, sur la droite en partant vers Marck, s’élevaient, voilà encore quelques mois, les murs de l’ancien garage TAQUET. Un nouveau projet de Terre d’Opale Habitat, et non des moindres, va bientôt y voir le jour : il consiste en la réalisation d’un lotissement de 47 maisons destinées à la location !

Un chantier qui est aujourd’hui avancé mais pour des raisons liées à la crise sanitaire aucune manifestation officielle n’avait pu s’y dérouler jusque maintenant.

Ce mardi 6 octobre, élus de la Ville de Calais, membres du Conseil d’administration de TOH, représentants des entreprises, du cabinet d’architecture DVA, de la société Bouygues, du PUCA et de GINNOV, se sont retrouvés à l’invitation de M. RYCKEBOER, Directeur Général de Terre d’Opale Habitat pour « poser » de manière très symbolique la première pierre du chantier.

 

Pose symbolique de la première pierre par M. Hans RYCKEBOER, Directeur Général de TOH

 

Dans son propos, le Directeur général de TOH a tenu à préciser, après les traditionnelles paroles de bienvenue : « Très récemment, lors de la quatrième édition des Rendez-Vous Economiques, j’ai eu l’occasion de rappeler combien il était important de construire, certes, mais de construire juste et bien. Aujourd’hui, le logement social est tout autre de celui que nos parents voire grands-parents, ont pu connaître.

Par le passé, peu après les années 50/60, le monde HLM représentait une ascension dans son logement. Mais au fil du temps, beaucoup de choses ont évolué en termes de construction ou d’habitat. Cela nous a conduits à penser autrement, à revoir nos copies en matière d’offres, à nous adapter tout simplement.

Chez TOH, cette politique du renouveau est déjà bien entamée : ce lotissement St Exupéry en est un parfait reflet. »

 

Le logement social : l’égal du privé et même plus !

M. RYCKEBOER a encore souligné qu’à ses yeux et depuis quelque temps, le logement social était devenu l’égal du logement privé. « Je pense véritablement qu’à certains endroits, il l’a même surclassé. Nous, bailleurs, nous sommes fiers de nos constructions, de nos réhabilitations et nous le démontrons par nos investissements au service des locataires et du monde économique »

 

De nombreuses personnalités présentes lors de cette manifestation

 

Il a ensuite poursuivi son propos en rappelant que le site Saint-Exupéry était associé dans sa conception à la maquette numérique, appelée BIM, et ce dans le cadre du PUCA. Il en profité d’ailleurs pour remercier, pour leur présence, les représentants du PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture), à savoir Messieurs Pascal LEMONNIER (Secrétaire permanent adjoint) et Jean-Claude HABAULT président de GINNOV, organisme en charge du développement de l’innovation dans le domaine du bâtiment.

Commentant ensuite le projet BIM, le Directeur Général de TOH a expliqué : « Souvent assimilé à un logiciel ou à une technologie, le BIM est bien plus que cela. Il définit qui fait quoi, comment et à quel moment. Par ce biais, la qualité des bâtiments s’en trouvera globalement améliorée. Sur l’opération Exupéry, les expérimentations liées au BIM porteront sur des thématiques bien précises.

L’immersion virtuelle via la maquette numérique permettra en phase commerciale l’organisation industrielle de la production du chantier, mais encore aux futurs clients une immersion en amont dans leur logement tout comme enfin, pour nous bailleur,  d’intégrer l’ensemble des fiches techniques afin de faciliter par la suite la maintenance de l’ouvrage. »

 

Un chantier associé à la maquette numérique

 

Continuant son propos M. RYCKEBOER  a en outre précisé qu’il s’agissait d’une première pour un bailleur social, mais aussi pour Calais et son territoire : « Je suis persuadé que nous saurons tous en tirer profit pour la plus grande satisfaction de nos clients au final », avant de clore son propos en remerciant les principaux intervenants que sont Bouygues Bâtiment Nord-Est et le cabinet DVA Architecture.

 

Des logements de qualité

Le Président AGIUS devait pour sa part mettre en exergue dès le début de son intervention le fait que c’était une nouvelle aventure qui débutait pour Terre d’Opale Habitat sur ce secteur situé à la périphérie de la ville, à quelques pas de Marck : « Un chantier d’envergure qui marque surtout la volonté de TOH d’offrir à ses locataires ou futurs locataires un lotissement de grande qualité. Ce lotissement de 47 maisons, toutes de type 4, se situe certes à l’extérieur de la ville mais dispose de nombreux commerces et services à proximité. Des maisons  qui correspondent également à l’image que je me fais du logement social d’aujourd’hui. Terminés, dans la mesure du possible, les grands ensembles sans âme. Priorité au logement individuel. »

 

Intervention du Président de TOH, et Premier Adjoint à la Ville de Calais, Emmanuel AGIUS

 

M. AGIUS devait ensuite évoquer la partie environnementale du lotissement : « Je ne peux que me satisfaire de la place de choix que tient la partie environnementale. En effet, chaque maison disposera d’un petit jardin avec un abri, d’un espace couvert pour le stockage des conteneurs poubelles. Les plantations d’arbustes et autres plantes n’ont pas été oubliées et chacune des familles pourra les jours de soleil (ils sont nombreux à Calais, vous en conviendrez) prendre leur repas à l’extérieur sur la terrasse en dalle béton de 8m2 !

Enfin, comme nous pouvons le constater, ce lotissement se présente comme de grande qualité et est déjà très attendu par les familles calaisiennes, en témoignent les sollicitations qui nous sont remontées… »

 

Un lotissement de 47 maisons

Les futures maisons s’articuleront  en 22 groupes de 2 accolées, le tout complété par 3 habitations esseulées. Toutes seront des types IV (3 chambres) avec une surface habitable d’environ 88m2.  Au rez-de-chaussée, nous aurons un hall d’entrée et une salle d’eau adaptée aux personnes à mobilité réduite. La pièce de vie sera, pour sa part, constituée d’un séjour d’environ 24m2 et d’une cuisine ouverte. Afin que les futurs locataires puissent profiter au maximum de la lumière naturelle, le séjour sera traversant.

A l’étage, la partie nuit se déclinera avec trois chambres et une salle de bain avec baignoire et emplacement prévu pour la machine à laver.

 

Perspective du futur lotissement Exupéry

 

Comme il est aisé de le constater à la lecture de ces éléments, ce lotissement de l’avenue Saint Exupéry, dont l’architecture porte la signature du cabinet DVA de CALAIS, se présente comme un ensemble de grande qualité et permettra aux futures familles d’y trouver toute la quiétude souhaitée au milieu d’un ensemble des mieux pensés et proche de divers services de proximité.